Ce que j'ai aimé avec la méthode AVT, c'est que j'avais l'impression de savoir d'où je partais et où je voulais aller. J'avais besoin d'objectifs pour avancer et faire rattraper le retard de compréhension et d'expression de ma fille.

Quand nous avons commencé, elle avait 2 ans. Et pourtant, il fallait lui apprendre des notions que l'on apprend naturellement dans le quotidien avec un tout-petit. On démarrait de zéro...

Chaque semaine, je me focalisais sur 5 domaines :

  1. - la veille auditive : attirer l'attention sur les bruits de l'environnement en pointant son oreille.
  2. - les chansons
  3. - la lecture de livres (3 par jour, à structure répétitive)
  4. - la compréhension du langage
  5. - l'expression de l'enfant par le langage

A l'intérieur de chaque catégorie, je notais mes objectifs et le matériel que j'allais utiliser. Puis je placardais cette feuille sur le mur de la cuisine pour m'y faire penser au cours de la journée.

Voici mes objectifs sur la semaine 3 en AVT  de Triton :

Par la suite, j'ai fait une fiche pour l'expression et une fiche pour la compréhension, car il y avait de plus en plus de choses à mettre dans ces rubriques !

Ainsi, chaque semaine j'essayais de faire tout ce qu'il y avait dans la liste et de noter chaque dimanche, les progrès de Triton, sur le plan de la compréhension et sur le plan de l'expression. Ainsi, je pouvais me fixer d'autres objectifs en éliminant ce qui avait été acquis et en rajoutant en fonction de ce qu'un enfant de 2 ans devait savoir.

Pour faire tout cela j'étais toujours :

- à côté d'elle, près de sa meilleure oreille

- je ne parlais pas trop fort

- je parlais avant de faire un geste. D'ailleurs, en bonne méditerranéenne que je suis, il m'a fallu faire de gros efforts pour me contrôler.

- je préparais mes idées le soir, lorsque toute la famille était couchée !

Du travail en perspective mais que de résultats au final !