A.V.T pour Auditory Verbal Therapy

  1. Les points essentiels
  2. Les idées reçues
  3. Faire de l'Auditory Verbal Therapy en France

1. LES POINTS ESSENTIELS

  • L’objectif de l’Auditory Verbal Therapy est que l’enfant ayant une perte auditive puisse s’intégrer dans notre société, pleinement et avec facilité.
  • L’AVT utilise le canal auditif au maximum afin de développer le langage oral. Il n’y a donc pas d’utilisation de signes ou d’aides à la lecture labiale.
  • L’AVT cherche à créer chez l’enfant une attitude d’écoute, lui permettant de traiter tous les sons de son environnement de façon automatique et donc sans fatigue.
  • Le but est de rattraper les habilités auditives et verbales des enfants normo-entendants. L’AVT ne dure pas 15 ou 20  ans et n’opère que dans les 5  premières années de la vie.
  • L’Auditory Verbal Therapy privilégie un environnement acoustique favorable aux apprentissages, en évitant les bruits parasites comme ceux de la télé ou de la radio, ou les discussions simultanées entre plusieurs personnes.
  • —L’AVT se fait à la maison, dans le cadre rassurant de la famille, sans besoin de longs trajets quotidiens vers un institut spécialisé, préservant ainsi l’enfance des petits. 
  • L’AVT repose sur des séances individuelles tous les quinze jours, tenant compte de la personnalité de l’enfant, de ses intérêts et de sa façon d’apprendre
  • —L’Auditory Verbal Therapy place le parent au centre de l’éducation auditive de l’enfant. Le coach AVT est là pour montrer et guider le parent afin que ce dernier puisse développer dans le quotidien l’audition de son enfant. C’est dans un milieu rassurant et familier que l’enfant apprend le mieux et le plus facilement.
  • —L’AVT permet aux parents de développer le langage de l’enfant tout au long de la journée et notamment dans les activités quotidiennes
  • —L’AVT se base sur l’utilisation de jouets colorés et d’utilisation courante  comme les playmobil, les légo, afin de rendre attractif les moments de langage et d’écoute.

***********************************

ce quest l'avt

 

LES IDEES RECUES

  • —Il suffit de parler pour faire de l’AVT. FAUX !!

—Il y a toute une progression dans la thérapie, de l’identification des sons à la compréhension, qui répond à des exigences précises et propres à chaque enfant. La conversation doit s’adapter au niveau de compréhension de l’enfant et ne jamais le mettre en difficulté.  Ainsi, déverser un flot de paroles  ne l’aidera aucunement à développer son langage. L’AVT  repose sur un faisceau de techniques particulières, non appris aux orthophonistes français.

  • —Il faut cacher la bouche pour faire de l’AVT.  FAUX

—L’objectif étant d’intégrer l’enfant dans la société, parler tout le temps avec la main devant la bouche est ridicule et nuisible. Cette technique est utilisée de manière ponctuelle afin de mettre en évidence certains mots ou sons.   Afin d’éviter d’utiliser la lecture labiale lors de sessions ponctuelles, les coatchs l’utilisent. Vous, au quotidien, vous n’avez pas à mettre en place cette technique.  Il est important de se placer à côté de son enfant, du côté de sa meilleure oreille pour lui parler.

—De même, dans les environnements bruyants, tout le monde a besoin d’indices visuels en plus des données auditives, et l’AVT  n’empêche pas ce réflexe naturel.

  • Le parent a trop d’attentes vis-à-vis de son enfant sourd. Il est peu réaliste face à la réalité. FAUX

En AVT, il n’y a pas de pression sur l’enfant. Le quotidien de ce dernier se résume à jouer à de nombreux jeux de manière auditive mais aussi de baigner dans un environnement protecteur qui l’aide à progresser de façon constante. Il n’y a pas d’oralisation forcée comme la France des années 70 a connu tout simplement parce que la technologie d’aujourd’hui  permet à l’enfant d’entendre et cette thérapie très spécifique d’utiliser la période sensible de l’enfance pour organiser des réflexes auditifs naturels.  Il n’y a qu’en France où les professionnels de la surdité  craignent de tirer le meilleur de ces enfants et ont aussi peu d’ambitions.

Et quels parents n’ont pas d’espoirs et d’attentes vis-à-vis de leur progéniture ? L’enfant déficient auditif n’a aujourd’hui aucune raison de ne pas être ambitieux parce que c’est possible !

3. LES RESSOURCES

vous parlez anglais—Jusqu’à présent, les ressources AVT sont essentiellement en anglais. Vous pourrez trouver des AV thérapeuthes parlant anglais en cliquant sur ce lien : celui de l'AGBELL

—Des ressources papiers :

—Estabrookes, W.(1994) Auditory-Verbal therapy for parents and professionals. Washington, DC: A.G.Bell Association for the Deaf.
Estabrookes, W.(1998) Cochlear Implants for Kids. Washington, DC: A.G.Bell Association for the Deaf.
Flexer,C.(1999) Facilitating Hearing and Listening in Young Children. London: Singular Publishing Group.

—Learning to Listen, by Pat Vaughan, Ed.

—We Can Hear and Speak, by Parents and Families of Natural Communication Inc.

Mais de nombreux sites en anglais proposent des exemples de sessions AVT. Il suffit de taper Auditory Verbal Therapy dans les moteurs de recherche.

en français—En France, les orthophonistes ne sont pas formées à l’AVT. Elles utilisent la communication globale, les signes, le  lpc, la méthode verbo-tonale, ou encore borel-maisonny et dénigrent l’importance du parent dans l’éducation auditive de leur enfant.

—Vous êtes interessés par l’AVT et ne savez pas que faire ? Vous trouverez des conseils sur Tritonbavard. Des parents discutent aussi sur Facebook. Contactez-moi pour les rejoindre. Des sessions SKYPE sont possibles

Sachez aussi que des présentations AVT seront proposées prochainement.