Les notions de grandeurs mathématiques font partie du développement cognitif de chaque enfant. Nos enfants qui ont des soucis auditifs doivent donc suivre le développement cognitif classique, quelque soit leur âge chronologique. Et c'est encore autant de jeux possibles à effectuer avec eux ! A 36 mois, un enfant maîtrise la notion de comparatif (plus petit, plus grand). Le but est donc d'aider nos enfants à accéder à ce concept le plus rapidement possible afin qu'ils rattrapent leurs pairs entendants. Voici un exemple de ce que j'ai réalisé avec Triton un après-midi de mai.

Objectifs :

  • Fabriquer et mémoriser une quantité
  • Associer la graphie à une quantité donnée
  • Comparer de petites quantités
  • Acquérir la notion de plus petit et plus grand que

Préalable :

Ce jeu n'est à  présenter seulement une fois que l'enfant connait la comptine numérique jusqu'à neuf et qu'il sait reconnaître ces chiffres écrits. L'approche des mathématiques que j'ai utilisée est celle de Montessori.

 J'ai notamment utilisé avec Triton les chiffres rugueux. Triton a  aimé suivre le tracé des chiffres avec son doigt , ce qui lui a permis d'apprendre à les écrire et surtout  à les mémoriser plus facilement (mémoire kinesthésique).

A partir de là, l'enfant va apprendre à regrouper des éléments séparés pour fabriquer une quantité. Tout en continuant à travailler l’association symbole/quantité.

Présentation

J'ai utilisé des cubes de bois, assez gros et assez lourds afin de donner une "consistance" aux chiffres. La préhension n'est pas forcément aisée mais cela plait aux mains des petits. Il est important pour l'enfant de manipuler des objets bien concrets. Les associer à des chiffres (qui sont abstraits) permet de leur donner "matière" et donc un sens dans l'esprit de l'enfant. En effet, il faut à la fois solliciter la mémoire auditive (hein, ici c'est bien le but premier), mais aussi la mémoire visuelle ET la mémoire kinesthésique. La seule chose c'est que cela peut être douloureux pour les orteils qui traineraient sous la table ! :-)

Pour ce jeu, je me suis appuyée sur des exercices faits en moyenne section mais l'enfant est capable de les débuter bien avant.

Au préalable, vous pouvez imprimer 6 cartons avec les chiffres représentés.

Il faut que les chiffres apparaissent bien gros, en gras, mais attention à la police utilisée.

1. Associer différentes collections (dé, gommettes, cubes) à un chiffre. 

Faites lancer le dé à l'enfant et désigner lui oralement le chiffre auquel cela correspond.

Puis prenez le nombre de cube correspondant aux nombres de points indiqués par le dé. La première fois, vous devez servir de modèle mais mon Triton lui ne m'attend pas et se lance. Tout est donc une question de dosage entre "jouer" à la place de l'enfant et le laisser faire ses propres expériences en le guidant.

Une fois la tour de cubes réalisée,  proposez de coller  le même nombre de gommettes qu'il y a de cubes. Cela donne une notion de collection mais cette fois représentée à plat.

En dernier lieu faites disposer à côté des collections, le carton- chiffre correspondant.

De cette façon, l'enfant apprend à associer une constellation de points à  une tour (et donc à une hauteur) à une collection d'objets (image à plat) à un chiffre (abstrait).

2. Les comparatifs

Avec vos différentes tour de cubes, il est désormais possible de réaliser des comparaisons.

D'abord en faisant des comparaisons d'infériorité :


Un est plus petit que 2

1 est plus petit que 3

3 est plus petit que 4, 5, 6

Ensuite en faisant des comparaisons de supériorité

4 est plus grand que 3

4 est plus grand que 2

              
Il est possible de demander 

Qui est plus grand que 4 ?

Qui est plus petit que 2 ?

etc...

A chaque fois, l'enfant manipule ; les cubes doivent être déplacés et mis côte à côte afin de faciliter visuellement la comparaison. Ainsi, l'enfant apprend à l'auditif la formulation "plus petit que" et "plus grand que". Son regard reste fixé sur les cubes et il enregistre auditivement la notion de comparaison.(triton compare les hauteurs afin de les ordonner du plus grand au plus petit)

Par la suite, il est possible de ranger du plus petit au plus grand. Et du plus grand au plus petit. Ce classement en ordre inverse demande de la manipulation et du tâtonnement pour mon Triton.  Mais comme c'est ludique, il y revient plusieurs fois par semaine !

 (du plus petit au plus grand)

Devant les cubes, n'oubliez pas de mettre le chiffre écrit, afin qu'une corrélation se fasse.

 

Par extension, la notion de plus petit et plus grand doit être réutilisée au quotidien, en cuisine, avec les jouets comme les animaux, au dehors, lors des sorties. Réinvestir la notion est essentiel pour la construction cognitive. Si il n'y a pas transposition, c'est que la notion n'est en réalité pas acquise ou qu'un trouble d'apprentissage peut se manifester.