Il est communément dit qu'avec un Implant Cochléaire, le traitement de la voix est bonne mais que celui de la musique laisse grandement à désirer. Au Colloque ACFOS, Chris Rocca, orthophoniste à Nottingham (Royaume-Uni) fait un point sur la place de la musique dans la prise en charge des enfants sourds implantés et explique son utilisation dans le développement de la parole, de la compréhension et  de la personnalité de ces enfants.

Une démonstration pleine d'enthousiasme qui m'a redonné le moral.

Dans le travail que Chris Rocca effectue à la Ear Foundation de Notthingam, la musique a une place prépondérante et est une pratique ancienne. Elle combat les théories comme quoi l'Implant Cochléaire ne permet pas le développement musical du cerveau. En effet, à la Ear Foundation, elle travaille avec des enfants sourds IC ainsi que des adolescents, qui aiment et font de la musique, avec des résultats très positifs.

Qu'apporte la musique la musique pour un enfant sourd appareillé ou implanté ?

La musique est essentielle car elle permet le développement du langage, la maîtrise de la voix, la mise en relief de la prosodie, des différentes tonalités, et globalement du développement du potentiel de tous les enfants, quelque soit l'âge. La musique fait partie du langage et y est corrélée, mais la musique existe aussi à part entière, pour ce qu'elle est. De même, la musique est essentielle pour le développement social des jeunes.

Afin d'améliorer la progression de la réhabilitation de la parole chez les enfants sourds appareillés ou implantés, la place de la musique doit s'imposer très tôt. Il est important de développer le potentiel musical de ces enfants le plus tôt possible.

Au cours du colloque ACFOS, Chris Rocca nous a présenté des vidéos de son travail, avec des enfants sourds implantés, avec ou sans troubles associés.

Tout d'abord, nous avons pu constater que des jeunes gens étaient capables de jouer d'un instrument (généralement de la flûte car les sons sont très bien entendus par l'IC) ou de participer à un groupe de musique (donc de jouer d'un instrument et de pouvoir rester en rythme avec les autres). Il était visible qu'ils y prenaient un plaisir certain et il y avait de belles réussites !

Ensuite, nous avons visionné les activités musicales qu'elle proposait aux enfants, du bébé au pré-adolescent. Les séances étaient gaies, toutes en chanson, avec un accompagnement piano derrière. Le piano renforçait le rythme et les émotions de la voix et ne la couvrait en rien. Au contraire ! Chris Rocca montrait que les jeux musicaux se basaient beaucoup sur la répétition de mots ou de phrases, par des tonalités de plus en plus élevés afin de toucher toute la gamme des sons. L'enfant participait activement dans ces jeux, et la moindre onomatopée était félicitée. L'association voix-piano et un tambourin ou un maracas ouvrait une interaction avec l'enfant très dynamique. Les enfants étaient heureux de faire de la musique et étaient incités ainsi à s'exprimer, chanter, compléter les chansons. De nombreuses notions étaient transmises comme le "à moi" "à toi", des notions de verbes, d'actions.... Il n'est pas nécessaire que le parent ait une grande connaissance en musique. Aimer chanter avec son enfant, aimer danser sur de la musique est déjà un bon départ, et participer aux séances avec Chris Rocca offre un panel d'idées d'activités musicales à reproduire à la maison très grand.

Chris Rocca a souligné qu'il existait toute une progression  à travers les exercices. L'objectif est de savoir ce que l'on veut atteindre avec chaque enfant sur le plan musical et linguistique, afin d'adapter les exercices et de progresser vers le but visé. Chaque chanson est faite de façon à travailler le rythme ou le souffle ou les émotions transmises par la voix. Chaque chanson permet aussi de donner du sens aux mots et aux phrases. La musique et la chanson sont très efficaces dans la réhabilitation de la parole et du développement global de ces enfants. Même avec ceux ayant un trouble associé, la musique permet de les hisser au mieux de leurs potentialités.

Chris Rocca utilise notamment cet ouvrage A Musical Journeyqui a été créé en collaboration avec Advance Bionics. Il existe une version Française, que je vais tenter de me procurer. Mais je vais d'abord étudier la version anglaise afin d'en extraire la substantifique moelle. Je crains en effet que les principes développés dans la version anglaise aient été quelque peu tronqués dans la version Française. En tout cas, cette intervention me conforte dans mon travail musical que je fais depuis toujours avec le Triton.

Chanter pour monter les escaliers, mettre la table ou faire un gâteau est essentiel dans le développement linguistique de l'enfant, dans la fluidité de sa parole et dans une belle prosodie.