Dans la littérature enfantine, j'ai toujours beaucoup apprécié les livres de mercer Mayer. Comteur et illustrateur, ce dernier est bien connu dans les pays anglo-saxons.  Je trouve ses ouvrages très frais et les dessins forts expressifs. Si parmi ses 300 ouvrages, la plupart propose des textes qui me semblaient difficiles pour un enfant entrant juste dans le monde des mots, j'ai trouvé un ensemble parfait pour nos enfants malentendants, afin de développer à la fois leur compréhension et/puis leur expression. Un bon point de départ pour échanger avec eux !!

 Objectifs :

  • proposer des phrases à la syntaxe simple
  • utiliser des onomatopées
  • proposer des phrases à la syntaxe de plus en plus fine
  • développer la compréhension de l'enfant
  • développer l'expression orale
  • favoriser la discussion parent-enfant
  • comprendre des émotions
  • acquérir la notion de "que se passe-t-il APRES ?"

 

DE L'IMPORTANCE DE RACONTER DES HISTOIRES ET DE LES COMMENTER

Narrer des histoires, en reprenant toujours les mêmes tournures (effet répétitif) qui sont les votres, c'est donner à l'enfant accès à la morpho-syntaxe de sa langue. Plus il y a accès et plus pour lui l'acquisition des sons et l'agencement des mots est facile et naturel pour lui. Il est considéré qu'à environ 5 ans, un enfant normo-entendant a acquis la morpho-syntaxe de sa langue maternelle. (même s'il ne peut pas forcément la réemployer dans toute sa richesse).

Mais les histoires doivent surtout servir à introduire une conversation avec l'enfant. Trop de parents s'en tienne au texte seul, sans apporter de réflexions, de constations sur les images ou sur l'idée présente dans un livre. Il y a du coup trop de passivité chez nos enfants, ce qui n'est pas positif pour eux. Avoir une conversation permet de développer des habilités de communication plus encore que de construire le langage.

LIVRES DE Mercer Mayer : LIRE ET CONVERSER

Parmi les livres de Mercer Mayer, j'ai trouvé de petits ouvrages qui ne présentaient aucun texte. Seules les images racontent l'histoire. C'est donc à nous, puis à l'enfant, de mettre des mots et des phrases sur les différentes situations présentes dans le livre. J'ai trouvé cela fantastique ! Ce sont des livres qui s'adaptent au niveau langagier de l'enfant, pour la compréhension, puis ce sont des livres qui permettent une libre expression de l'enfant, avec toute une progression vers des syntaxes longues et complexes.

Et surtout, c'est le point de départ pour expliquer les choses et échanger verbalement sur ce que l'on voit, sur ce qui arrive aux personnages. Et malgré le fait que les dessins soient  en noir et blanc, avec un graphisme que quelques-uns trouveront surannés, ils rencontrent généralement un grand enthousiasme venant des enfants. (J'en avais d'ailleurs discuté avec Annie Dumont).

J'ai donc particulièrement aimé :

  1. le fait qu'il n'y ait pas de texte
  2. les images  détaillées
  3. l'expression des personnages
  4. la facile identification aux situations et aux personnages.

J'ai investi au départ dans ces trois là :

Ils sont disponibles sur un grand site de vente de livres français et comme il n'y a pas de texte à l'intérieur, tout le monde peut investir dedans !

COMMENT ABORDER CES LIVRES ?

NIVEAU DEBUTANT :

 C'est la nuit. (montrer la lune)

Il y a un chien, un petit garçon et une grenouille.

La grenouille est dans un bocal.

Le petit garçon regarde la grenouille.

 

Pour un enfant qui entre tout juste dans le monde auditif, les phrases doivent être courtes et de syntaxe simple. Le discours est ici très descriptif. Il est important d'utiliser des formes exclamatives telles que Oh ! NON ! et interrogatives "Où es-tu ?", afin de rendre vivant et accessible cette histoire.

 

 

NIVEAU AVANCE :

Que se passe-t-il ?

Le chien et le petit garçon dorment. Mais la grenouille ne veut pas dormir ! Alors, elle sort du bocal et s'échappe !

 

Le discours est plus long et surtout, il est important d'introduire les mots de liaisons (mais, donc, alors) qui permettent d'articuler les idées. C'est le niveau aussi où le vocabulaire doit s'enrichir ( vouloir, souhaiter, sortir, fuir, s'échapper). C'est aussi l'étape où il faut inciter l'enfant à s'exprimer. La question initiale est là pour qu'il tente de raconter cette image.

 

NIVEAU EXPERT

Au petit matin, le garçon et le chien constatent que la grenouille a disparu. Le bocal est vide.

Le petit garçon est surpris et inquiet :

Oh ! Ma grenouille ! Où est-elle ?

 

Dans le niveau expert, les syntaxes de phrases doivent comporter des compléments introduisant la complexité comme "qui..." ou "parce que...", ou alors utiliser des subordonnées relatives "avec...", "sans".

Exemple : "le petit garçon, avec son pyjama rayé, regarde le bocal qui est vide".

Il est interessant d'employer aussi des conjonctives introduites par "alors que..." ou "pendant que..."

Exemple : "pendant que le petit garçon et le chien dorment, la grenouille sort du bocal"

De même, en introduisant systématiquement la parole du petit garçon, cela permet à l'enfant de se familiariser avec les formes interrogatives.

COMMENT FAVORISER LES ECHANGES VERBAUX ?

C'est par le questionnement que nous pouvons amener nos enfants à échanger avec nous, et donc à communiquer naturellement. Si le questionnement ne doit pas être permanent (parce que même nous, en tant qu'adulte, cela nous fatiguerait), il doit faire parti intégrante de l'utilisation de ces livres, dès que le niveau débutant est déjà un peu solide. Incitez votre enfant à faire des parallèles entre les émotions exprimées dans les livres et ses propres sentiments, dans ce qu'il connait dans son quotidien.

Et pour que le dialogue s'instaure, il faut reformuler ce que l'enfant a dit ou tenté de dire, sans pour autant l'interrompre dans sa production. Il faut laisser du temps pour que l'enfant exprime ce qu'il tente de former dans son fort intérieur. Le langage ne prend du sens que si l'enfant sent et sait que nous l'écoutons.

Le fait qu'il n'y ait aucun texte permet aussi de construire l'histoire AVEC l'enfant. L'intérêt va donc bien au delà de la simple acquisition morpho-syntaxique.

Oh ! Qu'arrive-t-il ?

..........

Oui, le petit garçon tombe à l'eau ! PLOUF !!

Es-tu déjà tombé à l'eau ?

....

Et que font les deux animaux ?

....

Ils plongent. Ils aident leur ami. Ils sont courageux.  Oui, courageux comme toi !

 

O Hisse !!! Ho Hisse !! C'est difficile !!

Tire tire petit garçon !

A ton avis, qu'est-ce qu'il y a au bout de la ligne ?

....