Après une multitude de péripéties - notamment une erreur dans la commande-, Triton a reçu son CP910 ou N6 de chez Cochlear. L'antenne est plus confortable, l'aimant ne peut plus dépasser et faire mal sur le crane, la corne est souple et s'adapte mieux à l'oreille. Ma fille est donc ravie de l'avoir. Mais... Il y a un "mais" bien sûr.

CP910

Ce joli CP910 est dans sa boite, bien posée sur la table du salon -parce que c'est la table qui nous sert souvent de vide poche-. Pourquoi donc ? A cause du réglage bien sûr. Il est si faible, si éloigné des NRT (nrt de bloc mais quand même) et des réponses que Triton avait données, qu'il ne permet pas à Triton d'entendre, alors la gamine s'est débarrassée de cet implant qui ne lui sert pour l'instant à rien.

 

Il apparaît donc que les régleurs français n'évoluent pas du tout avec les années et les pratiques faites à l'étranger. Le leitmotiv est de ne pas faire pleurer les enfants... comme si nous parents, c'était notre but...  Triton a l'habitude d'entendre, elle sait s'exprimer et lorsqu'elle dit qu'elle n'entend rien... et bien c'est qu'il faut monter les seuils T et C :)

Je poste donc aujourd'hui sous la forme d'un coup de gueule !!!! - Au lieu de la présentation du nouveau processeur et de ses possibilités en terme de traitement de son. -

Vous n'avez pas compris les termes que j'ai employés ? Rapide rappel alors...

1er MAP OG AK

J'avais pris l'habitude de demander le format papier des réglages. Désormais, sur la clé, les programmes sont sous format pdf donc tout à fait accessible par le parent ou le patient. L'image ci dessus n'est qu'une partie des réglages. D'autres paramètres importants à vérifier se trouvent en première page mais ici, ce n'est pas mon sujet.

MAP expliqué 1
Les valeurs des T, des C et les NRT varient d'une personne à l'autre, d'une fréquence à l'autre et tout au cours de la vie. Elles sont donc "personnelles" mais dans la plupart des cas, les valeurs T et C doivent encadrer les NRT... c'est la base... Le régleur peut les définir électrode par électrode.

Pourquoi suis-je si fâchée ?

-si on oublie le comportement de la régleuse à notre égard et le rejet de l'implant par ma fille -

MAP expliqué 2

Comme je ne voudrais pas laisser nos régleurs dans l'ignorance, je rappellerais que pour un enfant capable d'avoir un retour sur ce qu'il entend :

- il ne sert à rien de taper comme un fou sur une table afin de prouver que les sons sont perçus trop forts -parce que n'importe qui aurait un mouvement de recul face à cette démence... -

- il est important de revoir les seuils à la phrase "je n'entends rien"

- il faut  placer les T dans la zone immédiate où l'enfant répond qu'il a perçu un petit bip

- il ne faut pas placer les C dans la zone immédiate où l'enfant répond qu'il a perçu un petit bip puis tout descendre de 15 unités électriques...

- il est inutile de prendre le parent pour un imbécile et de refuser à répondre à ses questions, même si elles concernent la largeur de la DR :)

Bref, espérons que nous aurons la prochaine fois un régleur plus compétent et plus à l'écoute des besoins de notre enfant. Parce que nous ne faisons pas une course à la "performance" -la course a déjà été gagnée- mais parce que l'équilibre psychologique de notre enfant en dépend.

Par ailleurs, ça tombe bien : dans le CP910, il y a un data logging tout comme ce qui était dans le Phonak. C'est le mouchard :) Il suffit de brancher le processeur pour savoir combien de temps il a été porté, dans quel environnement sonore et quels programmes ont été le plus utilisés. PARFAIT ! Comme cela, le prochain régleur de Necker verra bien qu'il y a eu ZERO port de l'implant !!!!

 Les seuils T et C peuvent être déterminés manuellement par le régleur, électrode par électrode, ou bien de façon automatique en lançant le programme du fabricant, qui effectue alors une moyenne entre plusieurs électrodes témoins.