Je vous présente ici un jeu simple à fabriquer qui consiste à donner des indices à partir d'une image afin de trouver un animal. Pour cela, j'ai utilisé une jolie base de nomenclature Montessori à laquelle (une fois n'est pas coutume) j'ai apporté de la polyvalence.

Ce jeu s'inscrit après l'acquisition de la catégorisation et permet de structurer la pensée à travers le langage. Une entreprise de longue haleine vous l'aurez compris mais indispensable au développement langagier et cognitif de l'enfant.

Je remercie ici Aude, la créatrice de cette nomenclature qui m'est si utile au quotidien.

 

 

 

Objectifs :

  • faire plusieurs niveaux de catégories sur le theme des animaux
  • utiliser l'audition comme seul vecteur d'information
  • structurer le raisonnement de l'enfant
  • donner des éléments pertinents pour décrire les animaux.
  • décrire les animaux selon un ordre logique
  • développer la structure de la phrase

JEU

Au préalable :

1- L'enfant doit connaitre le nom des animaux et de leur milieu de vie. Pour cela, il s'agit de jouer avec votre enfant selon la leçon en trois temps selon Maria Montessori. (je ne développe pas ici car cela pourrait faire l'objet d'un post entier)

2. L'enfant doit pouvoir trier selon un critère ces animaux. C'est la catégorisation de 1er niveau. Il s'agit de choisir deux univers tels que la forêt et la ferme, afin de trier les images selon le milieu de vie.  La poule est un animal de la ferme. Le renard est un animal de la forêt. Nous trions les animaux selon leur milieu de vie.

Le déroulement

  1. Imprimez deux milieux de vie avec les cartes des animaux qui y sont associées.
  2. Plastifiez le tout afin que le jeu puisse resister aux assauts de nos petits
  3. Mélangez les cartes des animaux et posez les en tas face cachée
  4. Piochez et commencez à décrire l'animal sur la carte.

La description doit en réalité obéir à certaines règles, toujours les mêmes, afin que l'enfant apprenne à les maîtriser et à les reproduire.

Ainsi, il faut aller du plus général au détail ; parler des grandes catégories pour ensuite aller dans les sous-catégories.

Exemple : le papillon

C'est un animal (catégorie générale)

qui a six pattes. C'est un insecte (sous-catégorie)

Il est tout petit (ordre de grandeur)

et il vole (catégorie de déplacement)

On le trouve dans le jardin (catégorie milieu de vie)

Il vient de la chenille.

etc...

Le but est de donner suffisamment d'indices pertinents pour que l'enfant trouve. Il faut d'ailleurs se débrouiller pour qu'il trouve toujours afin de ne pas le mettre en situation d’échec. A nous seulement d'utiliser le bon vocabulaire. (cf fin du post pour quelques exemples)

5. Puis c'est au tour de l'enfant de piocher et de décrire la carte.

S'il a du mal à exprimer les choses, posez lui des questions ouvertes afin qu'il y réponde. Aidez le (en faisant la naïve) à augmenter son nombre d'indices. Vous êtes là pour l'aider et non pour l'évaluer. C'est un travail de longue haleine que le jeu des indices. :)

Voici des vidéos, homemade :) avec une illustration de ce que l'on peut attendre d'un enfant de 4 ans sur les themes forêt et jardin.

la vidéo est version dessin parce que Triton y apparaissait trop visiblement alors j'ai suivi les recommandations de papa triton...

Quelques astuces afin de bien jouer

Lorsque l'enfant n'est pas habitué à ce jeu des indices, il faut rester concentré sur le plus général, proposer des indices "évidents" à l'enfant. Ce n'est que par l'habitude qu'il faudra enrichir le discours.

Voici quelques indices de ma part pour vous aider à proposer vos propres indices :)

Les indices niveau 1 :  décrire le chien

c'est un animal

qui aboie

qui agite la queue lorsqu'il est content

 

Les indices niveau 2 : exemple du chien

C'est un animal

domestique

avec des coussinets sous les pattes et une truffe

Il aime ronger les os

Et il peut dormir dans une niche.

 

Les indices niveau 3 (indices plus abstraits, attention)

On le dit meilleur ami de l'homme

C'est un animal qui n'aime pas les facteurs.

Il garde la maison et peut montrer les crocs lorsqu'il est mécontent.

La position de sa queue traduit son humeur.